La paix en nous est le chemin de notre cœur. Lorsque nous commençons à le suivre, la porte de la paix extérieure s’ouvre également. Je ne veux pas regarder ailleurs, mais regarder et me plonger dans ce qui se passe en nous et dans le monde. Je veux élever ma voix compatissante et puissante pour un monde pacifique. Je nous souhaite une nouvelle conscience qui soit vraiment au bénéfice de TOUS les gens sur cette planète, la planète elle-même et tous ses habitants. Pour moi, cela signifie trouver de nouvelles / anciennes méthodes et y aller.

Nous voyons tous le changement climatique, la population mondiale croissante, la pauvreté, les guerres, les crises, l’exploitation de la nature / des personnes, l’épuisement des ressources, le changement social et un nombre insensé de défis. On nous offre des opportunités et la variété des idées, des chemins, des possibilités, des changements, des débats s’ouvrent à nous et nous sommes autorisés à les vivre. Je vois donc des voies possibles dans le bien commun et l’économie post-croissance.

www.ecogood.org/de

www.postwachstumsoekonomie.de

Fairtrade n’est certainement pas parfait non plus, mais une opportunité pour le présent et l’avenir. Pour une coexistence humaine et juste en harmonie avec la nature. C’est pourquoi je m’engage personnellement à «Fairtrade Town St. Georgen» afin de pouvoir influencer notre être et nos actions. Chacun a le droit de vivre dans la dignité et la grâce et de recevoir une juste rémunération pour son propre travail. Ici et partout dans le monde.

www.st-georgen.de/fairtrade

Mon travail personnel comprend également des cours de yoga volontaires pour les parents des enfants en rééducation sur le Katharinenhöhe à Schönwald. Pour moi, c’est une tâche du cœur de donner de la force aux gens qui donnent chaque jour leur propre force à leurs enfants, les soutiennent et les entourent de tout amour.

www.katharinenhoehe.de

En plus de mon engagement personnel, pour moi aider, c’est aussi rendre ce qui nous est donné. J’apporte donc un soutien financier ciblé pour que je sache que les gens sont vraiment soutenus. Trop souvent, les dons disparaissent dans le nirvana de la «jungle de la distribution de gâteaux». C’est pourquoi je soutiens le Centre pour enfants Ümüt-Nadjeshda au Kirghizistan par le biais d’une campagne de parrainage et de dons et par des dons directs pour Grauzone e.V. à Donaueschingen et l’aide aux réfugiés à St. Georgen.

www.nadjeschda.org

www.grauzone-ev.de